impresario


impresario

imprésario ou impresario [ ɛ̃presarjo; ɛ̃prezarjo ] n. m.
• 1949, -1753; it. impresario « entrepreneur », de impresa « entreprise »
1Anciennt Directeur d'une entreprise théâtrale. « L'Impresario de Smyrne », de Goldoni.
2Mod. Personne qui s'occupe de la vie professionnelle et des intérêts d'un artiste du spectacle. 2. agent (artistique), 1. manager. Imprésario d'un pianiste, d'une chanteuse. Des imprésarios, vieilli des impresarii. « l'impresario qui s'était chargé de l'organisation matérielle du concert » (R. Rolland).

imprésario ou impresario
n. m. Celui qui s'occupe des contrats d'un artiste. Des imprésarios ou des impresarii.

⇒IMPRESARIO, IMPRÉSARIO, subst. masc.
A. — Personne qui dirige une entreprise théâtrale, qui organise matériellement un spectacle. Le gouvernement donne deux cent mille francs à l'impresario (de la Scala de Milan); l'impresario loue à son profit le cinquième et le sixième rang des loges qui lui valent cent mille francs (STENDHAL, Rome, Naples et Flor., t. 1, 1817, pp. 27-28). Le cinéma racontait pour la première fois une longue histoire à la façon des chemins de croix, des tableaux vivants, des vues pour lanternes magiques et stéréoscopes. Un imprésario américain acheta dix mille dollars la Passion Lumière (SADOUL, Cin., 1949, p. 26).
B. — Personne qui organise la vie professionnelle d'un artiste, d'un groupe artistique, quelquefois d'un sportif, et qui perçoit un pourcentage sur les cachets ou les bénéfices réalisés. La première idée de Barnum fut un coup de maître. Il était l'impresario de Jenny Lind, et fit composer une chanson humoristique sur l'huile, le porc salé et l'Amérique (TAINE, Notes Paris, 1867, p. 295) :
Le mieux (...) est de comparer le prix d'une « page d'histoire », d'un panneau décoratif pour mairie, hôtel de ville, théâtre, etc., (...) avec les profits d'un peintre ayant contrat avec une grande firme, « poussé », « soutenu » en vente publique, par son impresario, s'il lui vend un paysage ou autres toiles de dimension moyenne.
Arts et litt., 1936, p. 72-06.
P. métaph. On peut imaginer qu'il y a en tout individu particulier, fragment dans l'univers phénoménal de cette entité métaphysique antérieure au phénomène, quelque vague ressouvenir d'avoir été le propre impresario et le propre artisan de sa destinée (GAULTIER, Bovarysme, 1902, p. 249).
Prononc. et Orth. : [] ou [-]. Pt ROB. et WARN. 1968. [-[s]i-28816-3.jpg" />-] ds LITTRÉ et PASSY 1914. Mais la syll. étant atone l'e a tendance à se fermer même quand il ne porte pas d'accent aigu (cf. BUBEN 1935, § 20). Att. ds Ac. 1935, sans accent; même graph. ds ROB., LITTRÉ et DG. -pré- ds Nouv. Lar. ill., Lar. 20e et Lar. encyclop. et comme var. ds Lar. Lang. fr., v. aussi SADOUL, loc. cit. Plur. des imprésarios; le plur. ital. des impresarii est vieilli. Étymol. et Hist. 1753 (GRIMM, Corresp. litt., philos. et crit., 1er juillet, éd. M. Tourneux, t. II, p. 259 [en it. ds le texte]). Mot ital. (attesté dep. 1644-83 au sens gén. de « entrepreneur »; dep. début XVIIIe s. au sens d'« organisateur de spectacles publics », MARTELLO ds BATT.) dér. de impresa « entreprise », fém. subst. de impreso part. passé de imprendere « entreprendre », du lat. vulg. imprehendere, dér. de prehendere « saisir ». V. FEW t. 4, p. 602 b; cf. emprise. Fréq. abs. littér. : 50. Bbg. HENSCHEL (B.). Qq. dat. nouv. du XVIIIe s. Fr. mod. 1969, t. 37, p. 119. - HOPE 1971, p. 446. - HOTIER (H.). Le Vocab. du cirque et du music-hall en France. 1973, p. 113.

impresario ou imprésario [ɛ̃pʀesaʀjo; ɛ̃pʀezaʀjo] n. m.
ÉTYM. 1753, Grimm; mot ital., « entrepreneur » (déb. XVIIIe au sens emprunté), de impresa « entreprise », du p. p. du v. imprendere, du lat. pop. imprehendere, de prehendere. → Prendre.
1 Anciennt. Directeur d'une entreprise théâtrale. || L'Impresario de Smyrne, pièce de Goldoni. || Des impresarios (on emploie parfois impresarii [impʀesaʀii] à l'italienne → ci-dessous au sens 2, la cit. 3).
0.1 Manelli (…) a été peint en pastel supérieurement en impresario, rôle qu'il a joué dans l'intermède du Maître de musique.
Grimm, Correspondance littéraire, philosophique et critique, II, p. 259 (1753).
0.2 L'impresario engage un maestro (compositeur), qui lui fait un opéra nouveau (…) L'impresario achète le poëme (libretto).
Stendhal, Vie de Rossini, VI, p. 137 (1823).
1 Parmi les directeurs de ce théâtre, se trouvait alors un riche et fastueux officier-général amoureux d'une actrice, et qui s'était fait impresario pour elle.
Balzac, la Rabouilleuse, Pl., t. III, p. 892.
2 (Déb. XXe). Mod. Celui qui s'occupe de l'organisation matérielle d'un spectacle, d'un concert, de la vie professionnelle d'un artiste (contrats, représentations, récitals…), moyennant un pourcentage sur les bénéfices. || L'impresario d'un pianiste, d'un acteur de cinéma. || Le métier d'impresario. || Il est venu avec son impresario.
2 À la première pause de l'orchestre, il alla trouver l'impresario qui s'était chargé de l'organisation matérielle du concert, et qui avec Sylvain assistait à la répétition.
R. Rolland, Jean-Christophe, La foire sur la place, II, p. 777.
3 Les premiers grands impresarii s'annexent à coups de dollars les étoiles européennes.
Paul Morand, New-York, p. 168.
REM. La graphie imprésario semble récente (Sadoul, 1949, in T. L. F.).
tableau Noms de métiers.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • imprésario — ou impresario [ ɛ̃presarjo; ɛ̃prezarjo ] n. m. • 1949, 1753; it. impresario « entrepreneur », de impresa « entreprise » 1 ♦ Anciennt Directeur d une entreprise théâtrale. « L Impresario de Smyrne », de Goldoni. 2 ♦ Mod. Personne qui s occupe de… …   Encyclopédie Universelle

  • Impresario — Sm Künstleragent per. Wortschatz fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus it. impresario, zu it. impresa f. Unternehmen , zu l. prehendere, (prehēnsum) fassen, ergreifen, nehmen und l. in . Die Schreibung zunächst mit ss (durch falschen Anschluß… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Impresario — Impresario, from the Italian impresa, an enterprise or undertaking,Impresario: A person who organises and often finances concerts, plays or operas. Origin: mid 18th century, from Italian impresa, ‘undertaking.’ New Oxford American Dictionary.… …   Wikipedia

  • impresario — im‧pre‧sa‧ri‧o [ˌɪmprˈsɑːriəʊ ǁ rioʊ] noun [countable] someone who owns a business that organizes performances in theatres, concert halls etc: • a rock impresario * * * impresario UK US /ˌɪmprəˈsɑːriəʊ/ noun [C] (plural impresarios) ► a person… …   Financial and business terms

  • impresario — impresário (impresȃrio) m <G ija> DEFINICIJA 1. pov. voditelj operne družine u 18. i 19. st. 2. onaj koji se brine o angažmanu glumaca i drugih umjetnika; agent, menadžer, producent ETIMOLOGIJA tal. impresario …   Hrvatski jezični portal

  • impresario — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mos V, lm M. impresarioriowie, D. impresarioriów {{/stl 8}}{{stl 7}} osoba organizująca koncerty, widowiska, przedstawienia itp., zajmująca się organizowaniem wystąpień, spotkań, konferencji danego artysty, sportowca,… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • impresário — (impresȃrio) m 〈G ija〉 1. {{001f}}pov. voditelj operne družine u 18. i 19. st. 2. {{001f}}onaj koji se brine o angažmanu glumaca i drugih umjetnika; menadžer, agent, producent ✧ {{001f}}tal …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • impresario — (n.) 1746, from It. impresario operatic manager, lit. undertaker (of a business), from impresa undertaking, fem. of impreso, pp. of imprendere undertake, from V.L. imprendere, from assimilated form of in into, in, on, onto (see IN (Cf. in ) (2))… …   Etymology dictionary

  • Impresario — »Künstler , Konzertagent«: Das Fremdwort wurde im 18. Jh. aus it. impresario »Theaterunternehmer« entlehnt, einer Bildung zu it. impresa »Unternehmen« …   Das Herkunftswörterbuch

  • Impresario — Im pre*sa ri*o, n.; pl. {Impresarios}. [It., from impresa enterprise.] 1. The projector, manager, or conductor, of an opera or concert company. [1913 Webster] 2. Hence, broadly: Any manager who organizes performances of a group. [PJC] …   The Collaborative International Dictionary of English